A propos       Essai gratuit       Abonnez-vous       Formez-vous       Contactez-nous

LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION BOURSIÈRE

        Présentation       Services       Actualités       Support       Forum  
     
 
 
S'inscrireS'inscrire    RechercherRechercher    ProfilProfil    Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion

SAFRAN (FR0000073272- SAF)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
 
Répondre au sujet    IsoBourse Index du Forum -> Archives
Message Auteur
Re: SAFRAN (FR0000073272- SAF)
MessageLe 22 Juil 2010 17:48

Bonjour Alain,

L'action SAFRAN est engagée depuis plusieurs semaines dans une consolidation de court terme que l'on voit très bien en observant l'hebdomadaire.

Si tu es entré en position sur croisement mensuel 5X20 en juillet 2009 (entrée le premier jour de cotation du mois d'août), tu réalises une performance de 91 % en 1 an.
Les courbes de pression en mensuel ne donnent actuellement pas de signes de faiblesse et il est normal, après la forte hausse, qu'une consolidation apparaisse; il n'y a donc aucune raison de sauter du bateau.

Si la consolidation se transforme en changement de tendance et qu'un croisement baissier mensuel 5X20 apparaît, il sera alors temps de sortir.

Attention toutefois, si tu es entré après le croisement mensuel 5X20, il convient, à mon avis, de te référer au même croisement, mais en hebdomadaire.

En ces périodes d'incertitudes, ou il est facile de douter, je conseille de lire ou relire la stratégie des tortues.
Tout est dans ce livre et celui qui n'admettra pas les quelques règles qui y sont expliquées aura du mal à être serein dans ses investissements.

D'ailleurs en lisant certains sujets du forum, on comprend mieux ce que qu’à voulu dire l'auteur.

Périodicité mensuelle "partielle" à la clôture du jeudi 22 juillet 2010


Cordialement

Philippe
Philippe

Inscrit le: 08 Mar 2004
Messages: 4821


IsoBourse

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Répondre en citant
Revenir en haut
Re: SAFRAN (FR0000073272- SAF)
MessageLe 22 Juil 2010 19:35

oui Philippe,
Safran est en consolidation. Mais on en est déjà à -20% et ce n'est pas fini. Tu ne trouves pas que c'est dommage? Il y a quand même quelque chose à faire ,je pense.
amicalement,
TESSARO
TESSARO

Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 558



Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Répondre en citant
Revenir en haut
Re: SAFRAN (FR0000073272- SAF)
MessageLe 22 Juil 2010 20:25

Bonjour Cipriano,

Lis ou relis le livre : La stratégie des tortues.

Cordialement

Philippe
Philippe

Inscrit le: 08 Mar 2004
Messages: 4821


IsoBourse

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Répondre en citant
Revenir en haut
Re: SAFRAN (FR0000073272- SAF)
MessageLe 24 Juil 2010 09:50

Bonjour Nino7879,

Je réagis à ton dernier post.

Code:
« C'est le danger des backtests lorsqu'ils incitent à "rétro-ajuster" une stratégie pour la faire coller à un historique donné. »


De quels « rétro-ajustements » parles-tu ?

Si tu parles de l’ajustement de l’historique des données, notamment de l’allongement de l’historique des données au-delà de 15 ans, je ne suis pas convaincu qu’il soit si pertinent.

Si tu penses que l’analyse technique a une influence sur le comportement des opérateurs, donc sur les cours, alors le trading moderne est bien éloigné de celui qui se pratiquait il y a un siècle, car à l’époque, les traders utilisaient fort peu ou de manière rudimentaire l’analyse technique. Vouloir prévoir l’avenir à partir des pratiques obsolètes du passé me parait risqué.

Si tu penses au contraire que l’évolution des cours provient davantage de la psychologie des opérateurs que de l’utilisation des indicateurs techniques alors une période de 15 ans me semble suffisante pour décrire l’ensemble des comportements humains par rapport aux configurations graphiques. Comme par exemple, l’influence immuable qu’exerçait, qu’exerce et qu’exercera une résistance chez un opérateur humain (incitation à la vente dans le but de sécuriser ses gains).

Si tu parles du risque de « suroptimisation » dans la recherche d’une stratégie par backtesting, le mot « danger » me parait encore plus inapproprié. Le but du backtesting est de détecter la ou les meilleures stratégies sur un historique donné. Et ce, par rapport à des critères financiers (profit global, drawdown, profit par trade, etc.). Le backtesting permet de détecter les stratégies ou les indicateurs qui on fait « leurs preuves » sur un historique significatif.

Examinons deux cas de figure extrêmes : soit tu disposes de moyens informatiques très importants (plusieurs ordinateurs), soit de faibles moyens (un seul ordinateur).

Solution 1 :
Supposons que tes moyens informatiques soient très importants. Dans ce cas, tu peux te permettre de jouer à « Monsieur Propre ». Tu testes la majorité des stratégies de manière systématique, sans faire aucun « réajustement » sur les stratégies à tester en fonction des résultats des stratégies déjà testées. Tu finis par découvrir une des meilleures stratégies possibles et tu clames que ton résultat a été obtenu de manière « honnête », c'est-à-dire sans te servir des autres stratégies. Sauf que… la prise en compte des autres stratégies s’est faite quand même. Non pas au début (au moment de choisir les stratégies) mais à la fin (au moment de comparer les stratégies). Tu ne retiens au final que la meilleure stratégie en fonction des résultats des autres stratégies. Pour sélectionner ta stratégie, tu t’es bien aidé des autres stratégies.

Solution 2 :
Supposons que tu ne disposes que d’un seul ordinateur mais que tu utilises ton sens de l’observation pour éliminer certaines stratégies aux performances prévisibles médiocres. En Intelligence Artificielle, on appelle cela « couper des branches dans l’arbre de décision » ou encore : « utiliser une heuristique ». C’est ainsi que procèdent les ordinateurs au jeu d’échecs car, même un ordinateur n’a pas la capacité d’étudier toutes les combinaisons entre deux coups. Exemple d’heuristique aux échecs en début de partie : déployer ses pièces au centre plutôt que sur les côtés. L’utilisation des heuristiques permet de diminuer le nombre de tests donc de gagner du temps de traitement informatique. A force de ténacité, d’observation et d’ajustements, tu finis par trouver une stratégie aux performances équivalentes à celles de la solution 1.

Quelle différence entre la solution 1 et la solution 2 ? Aucunes différences significatives sur le résultat. Tu as répondu à l’objectif du backtesting qui consiste à trouver une des meilleures stratégies sur un historique donné. Le fait que tu aies employé une méthode systématique (solution 1) ou sélective (solution 2) n’a aucune importance, du moment que la stratégie performante est trouvée.

De plus, dans les deux cas, il y a eu « ajustement » par rapports aux autres stratégies, mais pas au même moment. Dans un cas, la sélection par rapport aux autres stratégies s’est faite systématiquement après backtest (solution 1), dans l’autre cas la sélection par rapport aux autres stratégies s’est faite en partie avant backtest (solution 2). Donc aucune des deux méthodes n’est plus « vertueuse » que l’autre. Dans les deux cas, on s’est aidé des résultats des autres stratégies pour sélectionner la meilleure stratégie.

Dans le backtesting de stratégies, il n’y a aucune raison de se priver de l’utilisation d’une heuristique. L’étymologie grecque de « heuristique » est d’ailleurs : « je trouve », et sa définition : « terme didactique qui signifie l’art d’inventer, de faire des découvertes ».

Alors n’emploie plus le mot « danger » en parlant d’ajustements ou de rétro-ajustements de stratégie de backtesting (heuristiques). Ces ajustements sont ta seule chance de diminuer la combinatoire à laquelle tu dois faire face lors de la recherche d’une stratégie performante par backtesting.
_________________
Mettez la statistique de votre côté grâce au logiciel de backtesting IsoBacktest © !
IsoBacktest

Inscrit le: 13 Juil 2006
Messages: 1756


IsoBourse

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Répondre en citant
Revenir en haut
Re: SAFRAN (FR0000073272- SAF)
MessageLe 24 Juil 2010 23:17

Salut Eric,
Eric a écrit:
Si tu parles de l’ajustement de l’historique des données, notamment de l’allongement de l’historique des données au-delà de 15 ans, je ne suis pas convaincu qu’il soit si pertinent.

Comment faut-il comprendre alors ta signature : "Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur... " ? ? ?

Eric a écrit:
Le backtesting permet de détecter les stratégies ou les indicateurs qui on fait « leurs preuves » sur un historique significatif.

Je ne partage pas exactement cette définition Eric, ou plutôt cet objectif que tu donnes au backtesting.

Tout d'abord, non seulement la notion “d’historique significatif“ n’est définie nulle part, mais elle est très subjective.
Elle nous prive par conséquent d'entrée de jeu de tout espoir d’une conclusion objective et rigoureuse.

Ensuite et surtout, "faire ses preuves sur un historique significatif" ne nous garantit rien du tout :
    Les arbalètes ont “fait leurs preuves“ pendant la guerre de 100 ans (100 ans font-ils un historique significatif ?) : ce backtest répond donc pleinement à ta définition.
    Pourtant les militaires n’ont pas semblé lui accorder le moindre crédit puisqu’ils ont très rapidement abandonné l’arbalète.

    Plus récemment, les backtests que constituent les longues et répétées campagnes napoléoniennes ont amplement démontré l’avantage décisif que procurait la cavalerie.
    Pourtant les chevaux n’ont servi à rien dans les tranchées de la 1ère guerre mondiale.

    Un dernier exemple pour abréger cette énumération : les tranchées et autres fortifications ont à leur tour “fait leurs preuves“ durant le long backtest de 1914 à 1918.
    Se fiant à ce backtest, la France a ensuite fondé sa défense sur une ligne de fortifications très élaborée : or tu sais l’utilité qu’a démontrée cette ligne “Maginot“ en 1940…
Ce n’est donc pas tant la durée du backtest qui est importante, que la diversité des situations de marché qu’il a rencontrées.

En effet l’efficacité d’une stratégie de trading ne se mesure pas à sa capacité à réussir longtemps dans des conditions de marché stables (ie : fréquence et amplitude des mouvements homogènes), mais à sa capacité à maintenir cette réussite lorsque ces fréquences et amplitudes changent et rechangent.

Ainsi – à supposer que je n’aie pas le droit ou la possibilité de backtester plus de 20 ans d’historique - j’échangerais volontiers un backtest unique portant sur une période homogène de 20 ans, contre 5 backtests (de la même stratégie bien sûr) portant sur des périodes de 4 ans seulement, mais qui correspondraient à des situations de marchés hétérogènes.

Pour avoir pas mal bûché les backtests, notamment sur les indices américains qui fournissent de tels historiques hétérogènes sur plus d’un siècle, le défi consistant alors à trouver une stratégie satisfaisante ne me paraît pas trivial.

Eric a écrit:
Tu as répondu à l’objectif du backtesting qui consiste à trouver une des meilleures stratégies sur un historique donné.

Mais je me fiche pas mal de la stratégie qui se révèle a posteriori avoir été la meilleure sur un historique “donné“ !
Cà c’est le boulot du Bureau Enquêtes Accidents que d'expliquer dans le détail, mais nécessairement après coup, ce qui s’est passé et ce qu’il aurait fallu faire – compte tenu des circonstances particulières du moment - pour que cela se passe mieux.

Pour ma part, je recherche la stratégie qui a le plus de chances de se révéler satisfaisante dans toutes circonstances futures, et donc encore inconnues, ce qui est tout le contraire d’un historique “donné“.
Je laisse le reste aux archéologues.

J’espère pouvoir affûter bientôt mes travaux à l’aide d’un logiciel de ton cru, et dont tu nous avais présenté les premiers résultats lors d’un CREE IDF le 17 février 2008 (j’en ai conservé le verbatim)

Te rappelles-tu ?
_________________
Avoir raison au mauvais moment est juste une autre façon d'avoir tort. (Anonyme)
Si le jeu se réduisait à connaître le passé, alors les gens les plus riches seraient les libraires. (Warren E. Buffet)
Souvent, ce que l'on a attendu trop longtemps nous prend par surprise lorsque cela finit par arriver (Mark Twain)
nino7879

Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 480



Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Répondre en citant
Revenir en haut
Répondre au sujet    IsoBourse Index du Forum -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Page 7 sur 11

 
     
IsoBourse est CIF, membre de la CNCIF, association agréée par l'AMF, sous le n° D017892 et enregistré auprès de l’ORIAS sous le n° 17004824
© 2004, 2017 IsoBourse       Mentions légales       Impulsion Finance       Sites partenaires